Maroc : "Le droit de manifester doit obéir aux dispositions de la loi" selon Benkirane 23.02.12

Publié le par printempsdespeuples44

Le droit de manifester et d'exprimer des revendications sociales est "légitime, mais doit obéir aux dispositions de la loi", a affirmé jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane.

M. Benkirane a indiqué dans un point de presse, à l'issue du conseil de gouvernement, que des actions de protestation ont connu ces derniers temps des dépassements qui ne sauraient perdurer, comme l'occupation du domaine public, ajoutant que le gouvernement, qui "reste toujours ouvert au dialogue, assumera ses obligations pour faire respecter la loi".

Il a, à cet égard, assuré que le gouvernement est déterminé à examiner toutes les mesures susceptibles de traiter la problématique de l'emploi, "selon des règles claires", précisant que tous les postes d'emploi disponibles seront attribués "en toute transparence, loin de tout clientélisme ou favoritisme".

M. Benkirane a également rappelé que le gouvernement procédera au lancement de programmes de qualification des lauréats des universités, de sorte à promouvoir l'auto emploi, appelant à "la consécration des valeurs de travail, d'équité et de transparence, autant de valeurs qui sont le socle pour l'édification de tout Etat".

Il a insisté sur la bonne gouvernance qui "favorise le climat pour l'attrait des investissements étrangers".

MAP

 

Arrêt d’un sit-in au siège de la direction générale de la formation professionnelle

 

Un sit-in organisé par les salariés de la formation professionnelle, syndiqués au sein de l’union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), s’est dénoué hier mardi, tard dans la soirée.

Arrêt d’un sit-in au siège de la direction générale de la formation professionnelle
Le mouvement social que les travailleurs du syndicat de Hamid Chabat, avaient entamé la matinée d’hier vers 7h15mn, lorsqu’ils avaient investit le siège de l’administration de la formation professionnelle, s’est interrompu suite à l’intervention du gouverneur de Ain Sebaa - Hay Mohamadi, auprès du membre dirigeant du syndicat et conseiller au parlement, Mohammed Qabaj.

Le gouverneur s’est engagé à traiter leurs doléances en échange de l’interruption immédiate de leur Sit-in.

A noter que des escarmouches avec des syndicalistes de l’Union marocaine du travail (UMT ), ont été relevées, durant lesquelles, Mohamed Qabaj fût victime d'agression..


Arrêt d’un sit-in au siège de la direction générale de la formation professionnelle

 

 

 

Publié dans Maroc

Commenter cet article