Egypte : Un an de regime militaire... Soutien des Égyptiens de France à la grève générale du 11 février 2012

Publié le par printempsdespeuples44

Egypte: l'armée dit qu'elle ne cèdera pas aux "menaces", évoque un "complot"

Aujourd'hui, samedi 11 fevrier 2012, l'Egypte "celebre" l'anniversaire du depart de Moubarak... Un an apres, la Revolution suit toujours son cours, meme si l'adversaire semble dorenavant plus acharne, et la mobilisation s'essoufler et changer de forme...

 

Hier, vendredi, traditionnel jour de manifestation place Tahrir, une marche etait appelee a rejoindre le Ministere de la Defense pour demander le depart des Forces Armees du pouvoir. Pour une fois, il y avait donc tres peu de monde dans l'apres-midi place Tahrir, puisque 150 000 personnes etaient occupees a marcher, depuis la place Ramses et via un long detour par Heliopolis, la route la plus courte pour aller au ministere ayant ete fortuitement barree...

 

Apres plusieurs heures de marche dynamique, c'est donc a la nuit tombee que les manifestant-es sont arrive-es devant le fameux ministere, sous un pont, pour l'occasion ferme a la circulation, et sur lequel etaient stationnes.... des militaires!!

 

Un endroit peu propice au rapport de force donc, mais un rassemblement a quand meme eu lieu pendant plusieurs heures, des slogans virulents lances, des semelles de chaussure pointees vers les militaires (une insulte vraiment grave dans le monde arabe), et une projection sauvage de "Kazaboon", ces films qui denoncent les mensonges et la violence de l'armee, a meme eu lieu sur un mur en face du Ministere!!

 

Apres des hesitations, il semblerait qu'il n'y ait pas eu d'occupation sur place finalement, le petit nombre de personnes et l'emplacement particulierement pas strategique ne plaidant pas pour cette possibilite...

 

A savoir quand meme que, dans un discours evoquant celui de Moubarak il y a un an jour pour jour, le Conseil Supreme des Forces Armees a annonce qu'il ne "cederait pas aux menaces ni aux pressions" de celles et ceux qui veulent faire regner "le chaos et la destruction" dans le pays... Tiens, ca rappelle quelque chose...

 

Le lendemain, samedi 11 fevrier, anniversaire du depart de Moubarak donc, ce sont les eleves des ecoles catholiques du quartier derriere la place Ramses qui ont manifeste leur opposition au regime militaire. Un des leurs etant mort la semaine derniere lors du match a Port-Said, illes ont reussi a faire fermer toutes les ecoles catholiques du quartier, pour partir en manifestation depuis l'ecole de la Sainte-Famille, rue ramses, jusqu'a Heliopolis, a plusieurs heures de marche de la!!! Un cortege vraiment bon enfant, avec notamment des filles qui n'hesitent pas a en prendre la tete et lancer des slogans dans les moments de creux!

 

Difficile de savoir pour le moment comment l'appel a la greve generale a ete suivi, en tout cas il semblerait que dans la plupart des ecoles et universites, celui-ci a ete bien relaye.

 

Quelques infos en vrac de ces derniers jours:

 

- les journalistes occupent Maspero, siege du Ministere de la Communication, pour faire pression pour que leur collegue, gravement blesse aux yeux lors des recents affrontements devant le Ministere de l'Interieur, soit hospitalise en Allemagne. Reponse du Ministre: "vous pouvez vous taper la tete contre le mur". Merci, Monsieur le Ministre.

 

- Hosny Moubrak, qui se croit encore president, ne veut pas aller en prison. En cas de transfert de son hopital militaire a la prison de Torah, il menace de devoiler des "secrets" et des "informations". Mais je t'en prie, Hosny, dis ce que tu as a dire...

 

- devinez qui a vendu pour 780 millions d'euros d'armes a l'Egypte en 2011?? La France! mais egalement de nombreux autres pays europeens, l'Allemagne, Chypre, ont ainsi alimente en armes le regime militaire egyptien. C'est beau, le soutien a la revolution et au peuple egyptien!

 

- dans la categorie "les islamistes s'y croient trop", on apprend que le tournage d'une serie a l'universite d'Ain Shams, au Caire, a du etre interrompu, parce que les etudiants Freres musulmans trouvaient les tenues des actrices "indecentes"...

 

Soutien des Égyptiens de France à la grève générale du 11 février 2012 en Égypte

 

Nous, Égyptiens résidants en France, apportons notre soutien aux mouvements révolutionnaires et à leur grève du 11 février 2012 en commémoration de l’abdication forcée de l’ex-président Mubarak au profit du Conseil Suprême des Forces Armées, qui poursuit la répression systématique des révolutionnaires depuis cette date.

 

Nous nous rangeons aux côtés des partis politiques, des syndicats estudiantins et ouvriers et des ONG dans leur décision d’entamer une grève jusqu’à la réalisation des revendications suivantes :

 

1. Le retour de l’armée à ses casernes, et la transmission du pouvoir à un président élu.

 

2. L’organisation d’élections présidentielles dans les plus brefs délais.

 

3. L’arrêt immédiat des violences contre les manifestants.

 

4. La cessation des rumeurs mensongères et de la diabolisation des révolutionnaires diffusées par les médias gouvernementaux et leur purge de tous les éléments de l’ancien régime.

 

5. La restructuration du ministère de l’Intérieur et la traduction en justice et le jugement de tous les responsables impliqués dans les massacres commis contre les manifestants pacifiques depuis le 25 janvier 2011 à nos jours.

 

6. La démission du procureur général qui manifeste un immobilisme suspect, alors que la situation exige des décisions rapides et fermes contre ceux qui portent atteinte à la révolution ainsi que les responsables de l’ancien régime.

 

7. L’instauration d’un salaire minimum et le plafonnement des hauts salaires.

 

Les objectifs de la révolution ne seront atteints que par la transmission du pouvoir à un président élu qui prendra en charge la mise en place d’une assemblée constituante qui représente l’ensemble des populations du pays, conforme aux déclarations internationales des droits de l’homme, et des principes d’égalité et de citoyenneté.

 

Pain, liberté, justice sociale
La révolution continue

 

 

 

 

 

Publié dans Egypte

Commenter cet article