Yémen: des milliers de manifestants réclament le jugement du président 23.12.11

Publié le par printempsdespeuples44

 

Des partisans du président yéménite Ali Abdallah Saleh ont attaqué à Sanaa des participants à une marche réclamant le jugement du chef de l’État, faisant des dizaines de blessés dont un par balle, a annoncé le porte-parole des organisateurs de la marche. Les assaillants, dont certains étaient armés, ont attaqué à Hizyaz, dans la banlieue sud de Sanaa, un groupe de quelque 2 000 personnes qui devaient rejoindre la marche, a ajouté le porte-parole, Mondher al-Asbahi.

Partie mardi de Taëz, « la marche de la vie » a rassemblé des dizaines de milliers de participants dans sa progression vers Sanaa, distante de 270 km, où elle est attendue probablement aujourd’hui, et non pas demain comme annoncé auparavant. Des hommes de tribus assurent la protection de la marche, qui a été la cible d’une attaque armée dans la province de Dhamar, a indiqué un chef tribal, ajoutant que des partisans de M. Saleh avaient commencé jeudi à se rassembler à 30 km au sud de Sanaa pour « tenter d’entraver la marche ». Mais une source au sein des services de sécurité a indiqué que des renforts militaires avaient été prévus à l’approche de la marche de Sanaa, pour « assurer la sécurité des participants et empêcher l’entrée de toute personne armée qui les accompagne ».

 

 Les manifestants contestent l’immunité accordée à Ali Abdallah Saleh en échange de son départ après 33 ans au pouvoir. “Nous demandons que les organisations humanitaires, et surtout que les Nations unies envoient les dossiers sur les crimes de Saleh à la Cour pénale internationale”, expliquait une manifestante.

Ces protestataires veulent le jugement du président et de ses proches pour la répression du mouvement de contestation. Répression qui a fait des centaines de morts depuis janvier. Ils dénoncent un accord de crise conclu fin novembre à l’initiative des monarchies du Golfe qui prévoit le départ en février de Saleh.

 

Le président, blessé en juin dans une attaque à la bombe, pourrait se rendre à l‘étranger afin de subir un traitement médical “important”, selon l‘émissaire de l’Onu au Yémen.

 

 

Publié dans Yémen

Commenter cet article