Jordanie : Un jeune activiste jordanien jugé pour avoir brûlé le portrait du roi 12.01.12

Publié le par printempsdespeuples44

La Cour de sûreté de l'Etat, un tribunal militaire, a ordonné la détention pour 15 jours renouvelables d'Oudaï Abou Issa, 18 ans, un activiste politique accusé "d'actes portant atteinte à la dignité du roi", a indiqué une source judiciaire à l'AFP, soulignant qu'il encourait trois années de prison.

 

Selon cette source, M. Abou Issa a "avoué avoir brûlé le portrait du roi", accroché devant la mairie de Madaba (33 km au sud d'Amman), "pour protester contre l'immolation par le feu de Ahmad al-Matarneh", un Jordanien de 52 ans décédé mardi après s'être immolé pour des raisons économiques.

Employé à la mairie d'Amman pendant 22 ans, M. Matarneh avait été mis en retraite anticipée en juin et ne parvenait pas à subvenir aux besoins des 15 personnes à sa charge, selon sa famille, citée par des médias jordaniens.

 

Par ailleurs, l'ancien maire d'Amman Omar Maani, accusé de "fraude et de corruption", a été libéré jeudi contre une caution de 100.000 dinars jordaniens (141.000 dollars) après un mois de détention, a appris l'AFP de source judiciaire. Le procureur avait refusé plusieurs demandes de libération sous caution de M. Maani, maire de la capitale de 2006 à 2011, depuis son arrestation le 13 décembre.

 

La Jordanie a lancé une campagne de lutte contre la corruption visant d'anciens responsables et d'influents hommes d'affaires jadis considérés comme "intouchables", accueillie avec scepticisme par l'opposition qui réclame de vastes réformes.

 

 

Publié dans Moyen-0rient

Commenter cet article