Tunisie : M. Hamadi Jebali présente le programme du nouveau gouvernement 23.12.11

Publié le par printempsdespeuples44

 

LE BARDO (TAP) - M. Hamadi Jebali a souligné la volonté du nouveau gouvernement de coalition d'unir les tunisiens et de resserrer leurs rangs pour faire face aux défis avec l'aide des citoyens, de leur vigilance et de leur compréhension.

Présentant jeudi après midi devant l'Assemblée constituante le programme de travail du gouvernement, M. Jebali a affirmé que "l'engagement à gérer les affaires de la patrie commande de faire preuve de franchise, de transparence et de clarté, d'être à l'écoute du peuple et de  faire participer la société civile pour une évaluation objective de la situation du pays et l'identification minutieuse de l'ensemble des problèmes structurels et conjoncturels hérités du régime déchu afin de mettre en place les politiques appropriées et rompre définitivement avec la période du despotisme.

Les tunisiens sont tous sur le même bateau et n'ont d'autre choix que de réussir, a affirmé M. Jebali, ajoutant que ''nous réussirons tous, et la Tunisie sera plus forte et plus invulnérable".

Le chef du gouvernement a indiqué que la prochaine période sera placée sous le signe de la participation élargie de toutes les parties: majorité et minorité, gouvernement et opposition, société civile et associations, élites et jeunesse, hommes et femmes sans exclusion ni marginalisation pour l'édification d'une Tunisie nouvelle.

Le nouveau gouvernement, a affirmé M. Jebali, s'emploiera sans tarder à réaliser des objectifs pressants dont le rétablissement des droits et rendre justice aux familles des martyrs et des blessés parmi les enfants de la révolution et le victimes de la dictature.

Le gouvernement s'emploiera également, a-t-il ajouté, à répondre aux aspirations des sans emplois, notamment les jeunes diplômés, à l'emploi et à la vie digne avec tous les moyens disponibles et les possibilités offertes.

Il a cité, à cet effet, notamment l'impulsion de l'investissement national et étranger, l'encouragement des initiatives et des idées fructueuses et la dynamisation des centres de formation.  Il a également annoncé la création de 20 à 25 mille postes d'emploi dans la fonction publique et l'exploitation des opportunités d'emploi dans les pays voisins et amis notamment la Libye, les pays du Golfe et l'Europe.

M. Hamadi Jebali a indiqué que le gouvernement oeuvrera à maîtriser les prix, à optimiser les circuits de distribution et à rationaliser la consommation afin de lutter contre l'endettement de la famille tunisienne.

Le renforcement du pouvoir d'achat du citoyen et la compression des prix tout en garantissant les équilibres financiers globaux du pays commande, a-t-il indiqué, d'approfondir le dialogue avec les partenaires sociaux concernés par les majorations salariales ou le prélèvement des jours de travail dans le cadre des négociations sociales.

Il est nécessaire, a-t-il indiqué, d'instaurer un nouveau contrat social fondé sur le partenariat entre les différentes parties sociales, proposant la création du conseil national du contrat social présidé par une personnalité nationale réputée pour sa compétence.

Le nouveau gouvernement, a-t-il précisé, oeuvrera à renforcer l'encadrement des familles démunies et sans soutien à travers la majoration de l'allocation mensuelle et à augmenter le nombre des bénéficiaires de cette allocation pour atteindre 235 mille familles, soit une augmentation de 50 mille familles tout en leur accordant les carnets de soins ou de médicament gratuits et d'encourager l'action bénévole et les fonds de Zakat et de renforcer les associations de développement en plus de l'effort social de l'Etat.

Après avoir dressé le constat de la conjoncture économique délicate que traverse le pays et l'absence des mécanismes de contrôle, le chef du gouvernement a indiqué que les tensions politiques et la dérive sécuritaire après le 14 janvier ainsi que le blocage des circuits de production et la régression des investissements étrangers outre la faiblesse du rendement du secteur touristique ont eu un impact négatif sur l'économie et ont aggravé la situation.

Autant le nouveau gouvernement s'attache à l'exercice du droit de manifestation et de protestation pacifique et de grève, autant il s'oppose à toute tentative de porter atteinte aux biens publics et privés et à troubler le climat général dans le pays et d'entraver le fonctionnement régulier des services publics, a dit M.  Jebali, réaffirmant l'engagement à garantir la sécurité sur la base du respect de la Loi et des droits de l'Homme.

S'agissant de la situation dans les régions intérieures, le chef du gouvernement a précisé qu'elle figurera au premier rang des priorités du nouveau gouvernement, relevant que le nouveau gouvernement œuvrera à faire de ces régions des pôles actifs de développement.

Dans ce contexte, le nouveau gouvernement procédera à la révision des régimes des prestations publiques notamment dans le domaine de la santé à travers le renforcement de la médecine de spécialité dans les régions intérieures et l'amélioration des équipements des hôpitaux régionaux tout en incitant les cadres à s'installer dans les régions les plus démunies.

Afin de relancer l'investissement, M. Jebali a affirmé qu'au cours de la période à venir les efforts seront axés sur la promotion de l'investissement public et privé dans les régions à travers la création de zones industrielles, la simplification des procédures administratives, foncières et législatives et la connexion ferroviaire de certaines régions, ports et aéroports, l'objectif étant de faciliter la distribution de leurs produits sur les marchés local et international.

S'agissant du volet social du programme du prochain gouvernement, M. Jebali a indiqué que l'objectif consiste à offrir le logement décent pour les catégories sociales démunies dans les régions intérieures outre la réfection de 30 quartiers populaires dans les zones périphériques des grandes villes dans un effort qui sera mené conjointement par le gouvernement et la société civile.

"Une économie n'a pas de sens si elle n'offrira pas aux citoyens les attributs d'une vie digne et équilibrée", a-t-il soutenu.

M. Hamadi Jebali a annoncé qu'un budget additionnel sera alloué à la promotion du secteur touristique. Quant au programme relatif au développement agricole, le gouvernement a approuvé un plan urgent relatif aux dettes des petits agriculteurs afin d'assurer le bon déroulement de la nouvelle saison.

Il a affirmé, d'autre part, que le gouvernement engagera une réforme profonde des institutions gangrenées par la corruption, que ce soit dans les secteurs de la sécurité, de la justice, de l'administration ou au sein des établissements financiers et bancaires, sans esprit revanchard et loin de toute injustice.

Au sujet du système éducatif, M. Jebali a souligné que le gouvernement ouvrira un dialogue national entre toutes les parties prenantes du secteur : éducateurs, parents, élèves, universitaires et acteurs nationaux afin d'élaborer un modèle de promotion du système éducatif en Tunisie.

S'agissant de l'enseignement supérieur, un intérêt particulier sera accordé à la révision de l'orientation universitaire et à la promotion de la qualité de l'enseignement supérieur.

En ce qui concerne le secteur de l'information, le chef du gouvernement a affirmé qu'il bénéficiera de tout l'intérêt qu'il mérite afin que l'information soit libre, plurielle, indépendante et au service des objectifs de la société sans restriction aucune.  «l'époque de la tutelle et de la censure est révolue », a-t-il clamé.

Il a d'autre part indiqué qu'une réforme profonde, globale et progressive sera engagée pour lutter contre toutes les formes de corruption, de malversation et de dilapidation des deniers publics.

Evoquant les tunisiens établis à l'étranger, le chef du gouvernement a relevé qu'un secrétariat d'Etat est chargé de leur apporter l'encadrement nécessaire, tout en veillant à mettre leurs compétences au service du pays et à défendre leurs intérêts matériels et moraux.

Au sujet des relations extérieures de la Tunisie, M.  Jebali a mis l'accent sur le développement des relations de la Tunisie "avec son environnement maghrébin, notamment, les voisins libyen et algérien, la consolidation des liens avec "les frères arabes", la dynamisation de ses relations avec ses partenaires de l'Union Européenne, les Etats Unis d'Amérique et les espaces africain et islamique.

Il a affirmé que la Tunisie poursuivra son soutien à la cause palestinienne et à la défense des droits légitimes du peuple palestinien à recouvrer sa propre terre et à édifier son Etat indépendant avec pour capitale "Al-Qods".

Le chef du gouvernement a rendu hommage "aux partisans de la Liberté dans le monde pour leur soutien à la Tunisie".  Il a, en outre, exprimé ses remerciements aux personnalités qui ont géré l'étape transitoire épargnant au pays le vide institutionnel et réalisé cette mutation vers la démocratie.

Publié dans Tunisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article