Tunisie : La situation dans le bassin minier reste "tendue" 14.02.12

Publié le par printempsdespeuples44

 

 alt"La Réalité et les perspectives du développement dans le bassin minier", tel est le thème d'une table ronde, organisée lundi à Tunis, à l'initiative du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).

Les participants à cette rencontre ont écouté les témoignages de plusieurs habitants de la région venus donner un aperçu des conditions dans le bassin minier.

Le syndicaliste Adnène Hajji a qualifié de "tendue" la situation dans la région, ajoutant qu'elle peut encore s'aggraver en raison de la non satisfaction des revendications de ses habitants.

Ces revendications s'articulent, a-t-il fait savoir, autour de l'indemnisation des familles des martyrs et des blessés de la révolution, l'emploi des personnes au chômage parmi notamment les enfants des victimes d'accidentés du travail à la Compagnie des phosphates de Gafsa, la régularisation de la situation des retraités de cette entreprise et de celle des agents de la société de l'environnement et du jardinage.

De son côté, Abdessalem Zaïbi, ressortissant de la région, a souligné que la réalisation du développement durable dans le bassin minier est tributaire de la garantie de la sécurité, du financement et du lancement de projets ainsi que de l'existence d'une réelle volonté politique.

La manifestation a été l'occasion de présenter les résultats d'une étude sur le développement dans la région de Gafsa réalisée par l'universitaire Abdeljelil Bédoui, porte-parole officiel du parti du travail tunisien( PTT ).

La région souffre d'un développement déséquilibré et n'est pas intégrée dans son environnement économique, démontre l'étude qui relève l'absence d'un plan d'action aux contours bien définis qui favorise l'investissement dans les ressources naturelles dont regorge la région.

Une réunion est prévue, mardi, entre les représentants du bassin minier et le ministère des Affaires sociales, dans le cadre des négociations entamées depuis le 5 janvier dernier, en vue de répondre aux revendications des habitants du bassin minier.

Créé en mai 2011, le FTDES rassemble des juristes, des experts et des syndicalistes et s'intéresse aux questions liées au secteur social et de développement.

 

Reprise du chargement des phosphates

 

TUNIS (Xinhua) - Les mines de Gafsa (Sud-Ouest tunisien) ont produit en janvier 2012 environ 300 mille tonnes de phosphates commercial qui ont été "chargées vers les usines du groupe chimique" à Gabès (Sud-Est) et à Sfax (Centre), a déclaré lundi à la presse une source de la Société nationale des Chemins de Fers Tunisiens (SNCFT).

La même source a indiqué que "ces quantités de phosphates seront destinées à l'exportation ou à la production d'engrais chimiques", tout en rassurant que "les indicateurs en ce début d'année s'avèrent positifs comparés à 2011" où les activités de transport de phosphates "ont été suspendues en raison des grèves répétées".

Durant l'année 2011, les usines de production d'engrais chimiques de Gabès et de Sfax avaient reçu un total de 2 millions 500 mille tonnes de phosphates contre 7 millions 300 mille tonnes en 2010.

Selon la CNCFT, le transport d'individu, de phosphates et de marchandises à Gafsa a connu une interruption de 144 jours en 2011 avant de reprendre son rythme habituel depuis deux mois.

La reprise du transport des phosphates à partir du bassin minier de Gafsa demeure, selon la presse locale, un indice positif et rassurant quant à la relance de l'économie tunisienne notamment avec "la stabilité de la situation sociale et sécuritaire dans la région" qui a favorisé la reprise des activités de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG).

 

 

Publié dans Tunisie

Commenter cet article