Syrie : L'opposition syrienne se prépare à la "transition" 23.11.11

Publié le par printempsdespeuples44

Selon les militants, onze personnes ont été tuées hier à Homs, au lieu de la contestation anti-Assad/ HO/Reuters

 

Le Conseil national syrien planifie une coopération avec la Ligue arabe afin de préparer l'après-Al-Assad.

L'opposition syrienne veut préparer avec la Ligue arabe la "période transitoire" qui interviendrait si le régime de Bachar Al-Assad tombe, indique, mardi, un communiqué du Conseil national syrien (CNS). "Le CNS consulte des militants et des dissidents syriens, pour organiser en coopération avec la Ligue arabe, une conférence nationale afin de préparer la période transitoire dans le pays", a indiqué un porte-parole du CNS, principale coalition de l'opposition, cité dans le communiqué.

"Le secrétariat général et le bureau exécutif du CNS ont rencontré au Caire ces derniers jours des personnalités syriennes, des dissidents politiques et des militants", selon ce porte-parole, dont le nom n'a pas été précisé. "Ils se sont mis d'accord pour la formation d'un comité de planification, composé de membres du CNS et d'autres dissidents politiques et militants, qui surveillera la préparation de la phase transitoire en liaison avec la Ligue arabe", a ajouté le texte. La conférence publiera un mémorandum concernant la phase suivant l'après-Assad.

Ce document, qui sera soumis au conseil ministériel de la Ligue arabe, détaillera "les données et les règles pour diriger cette phase transitoire afin d'y inclure et de faire participer toutes les forces politiques en Syrie", ajoute le communiqué. La Syrie est en proie depuis la mi-mars à un mouvement de contestation qui a été violemment réprimé et a fait 3 500 morts en huit mois, selon l'ONU. La Ligue arabe avait proposé le 1er novembre un plan de sortie de crise qui prévoyait notamment l'arrêt des violences. Il avait été accepté par le régime du président Bachar Al-Assad, mais est resté sans effet sur le terrain.

La Lique arabe qui se réunira jeudi prochain prendra sans doute d'autres mesures devant l'autisme dont fait preuve le régime syrien.

 

Dans un communiqué, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a affirmé que 28 civils avaient été tués, pour la plupart à Homs (centre), un haut lieu de la contestation. Cinq militaires ayant fait défection ont été abattus par les forces de sécurité à Deraa et Homs, selon l'OSDH. "Vingt-huit morts civils ont été tués lors d'opérations de perquisitions et par des tirs indiscriminés à partir de barrages routiers tenus par des militaires: 11 ont péri à Homs (centre), six à Deraa (sud), six à Idleb (nord-ouest), trois à Deir Ezzor (est) et deux à Hama (centre)", a précisé l'organisation. Parmi les civils tués figurent aussi six enfants, a encore dit l'OSDH basée au Royaume Uni.

Pour sa part l'agence officielle Sana, a fait état mercredi des funérailles de neuf soldats, membres des services de sécurité et de policiers, à Homs, Deraa et la banlieue de Damas.Au moins 3.500 personnes sont mortes depuis la mi-mars, selon l'ONU.

 

Par ailleurs, la commission des droits de l'homme de l'Assemblée générale des Nations unies a adopté mardi une résolution condamnant la répression sanglante des manifestations en Syrie.

La résolution, adoptée à une large majorité de 122 votes pour, 13 contre et 41 abstentions, condamne les "exécutions arbitraires et l'usage excessif de la force" contre les manifestants qui réclament le départ du président Bachar el-Assad.

Elle appelle les "autorités syriennes à immédiatement cesser toutes les violations des droits de l'homme" de même que la "persécution" exercée par le régime syrien à l'encontre des manifestants.

Le texte adopté "condamne sévèrement les violations des droits de l'homme graves et systématiques par les autorités syriennes", ainsi que "le meurtre de manifestants et de défenseurs des droits de l'homme".

La résolution condamne "les détentions arbitraires, les disparitions forcées, la torture et les mauvais traitements infligés aux détenus, dont des enfants". Elle appelle les autorités syriennes "à mettre en oeuvre le plan d'action de la Ligue arabe dans sa totalité et sans délai".

Publié dans Syrie

Commenter cet article