Maroc: manifestations éparses des partisans du Mouvement 20 février à Casablanca et Rabat 26.12.11

Publié le par printempsdespeuples44

CASABLANCA (Xinhua) - La section du Mouvement 20 février à Casablanca (80 km au sud de Rabat) a organisé dimanche une marche de protestation dans le quartier Hay Mohammedi, quelque 1000 personnes réclamant plus de justice sociale.

Les manifestants qui répondaient à l'appel lancé par le mouvement des jeunes Marocains du 20 février comptent maintenir la mobilisation jusqu'à la satisfaction des revendications lancées par le mouvement depuis les premières manifestations du 20 février dernier pour des changements démocratiques. Ils ont pris part à cette manifestation en scandant des slogans tels "Le peuple marocain demande le changement", "non à la corruption et au clientélisme".

Ces manifestations, qui ont également eu lieu à Rabat, capitale du Maroc, ont été marquées par l'annonce, depuis le 18 décembre dernier, du retrait du groupe islamiste Justice et bienfaisance (Al Adl Wal Ihsane).

Ce retrait des islamistes d' Al Adl Wal Ihsane a nettement affaibli la mobilisation des jeunes. Depuis le printemps arabe et le discours du 9 mars du roi du Maroc Mohammed VI sur le changement de la Constitution, un tournant idéologique semble s'opérer au sein du mouvement.

Justice et bienfaisance, créée en 1973 par Abdessalam Yassine, est l'une des plus importantes associations islamistes au Maroc. Elle a adhéré au Mouvement du 20 février dès le début de la contestation démocratique liée au Printemps arabe et ne s'est pas présenté aux élections législatives du 25 novembre dernier qui ont porté l'islamiste modéré M. Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), à la tête du prochain gouvernement du Maroc, après avoir été déclaré vainqueur du scrutin avec 107 sièges sur 395 de la Chambre des représentants (1ère chambre du parlement marocain).

Publié dans Maroc

Commenter cet article