France : Une marche pour les libertés à Paris un an après la révolution tunisienne 13.01.12

Publié le par printempsdespeuples44

La révolution tunisienne, un an déjà ! Comment célébrer cet anniversaire sans minimiser l’importance des combats qui restent à mener ? C’est la question que se sont posée les associations de Tunisiens en France. Plusieurs initiatives vont ainsi avoir lieu, des conférences aux expositions. Et une marche. Samedi 14 janvier. Une marche pour les libertés. A l’initiative d’un collectif d’associations.

Les Tunisiens de France, malgré la distance, n’ont pas manqué de s’associer au mouvement populaire qui a, à jamais, changé le visage de la Tunisie. Leur mobilisation, lors du scrutin du 23 octobre 2011, pour l’élection de la Constituante, en a surpris plus d’un. C’est tout naturellement qu’ils ont souhaité célébrer, à leur manière, l’anniversaire de la date du départ de Ben Ali. « La révolte tunisienne a fait sauter le verrou de la peur et la jeunesse tunisienne a donné le signal des révolutions en marche partout dans le monde arabe, indique dans un communiqué le collectif à l’origine de la manifestation. Cette première marche pour les libertés sera une manifestation unitaire pour l’égalité, la dignité et surtout un hommage aux nombreux blessés et martyrs de la révolution qui ont écrit avec leur sang une nouvelle page de l’histoire de notre pays. »

Plus qu’une simple célébration, pour les associations organisatrices, il s’agit avant tout de s’associer aux luttes encore en cours en Tunisie. « Elle aura comme but de rassembler dans une ambiance festive et sous les couleurs du même drapeau, tous les Tunisiens dans leur diversité en vue de témoigner de leur engagement pour une Tunisie démocratique mais aussi une manifestation de notre attachement - en tant que Tunisiens en France- à la défense des objectifs de la Révolution en marche. Par cette marche du 14 janvier, nous affirmons notre attachement aux valeurs démocratiques, pour que toutes les libertés soient respectées ; que notre pays donne l’exemple et devienne effectivement la démocratie que nous appelons de nos vœux ; notre future Constitution soit celle de tout le peuple tunisien ; les générations futures ne connaissent plus l’arbitraire du parti unique ; la Tunisie moderne, ouverte au monde, mobilise toutes ses compétences, à l’intérieur et à l’extérieur afin de trouver la voie d’un développement durable, humain et social en rupture avec l’injustice, la corruption et le népotisme.

Le rendez-vous est donc donné samedi 14 janvier 2012 à 14h30 place de la république à Paris et à 15h Place Royale à Nantes pour célébrer le premier anniversaire de la chute de la dictature en Tunisie.

 

Publié dans France

Commenter cet article