Etats-Unis : Occupy Wall Street envisage de bloquer les ports de la Côte Ouest 12.12.11

Publié le par printempsdespeuples44

Les indignés, ici défilant près de Wall Street, l'origine de la contestation, voient leurs campements démantelés par la police partout dans le pays ces dernières semaines. © KEYSTONE

 

Les indignés de Wall Street envisagent d’occuper les ports de la côte ouest des Etats-Unis afin de donner un second souffle à leur action. Ils ont vu la majorité de leurs campements en Californie démantelés par la police.

Les manifestants prévoient de défiler dans les ports installés le long de la côte, de la Californie à l’Alaska. Ils tentent ainsi d’attirer l’attention publique sur les inégalités économiques dans le pays et le comportement du système financier, qu’ils dénoncent comme injuste.

Mais ce nouveau coup d’éclat du mouvement Occupy Wall Street entamé en septembre pourrait se révéler difficile à organiser. Les accès aux zones portuaires sont très nombreux dans les grandes agglomérations de la côte ouest, ce qui rend un blocage complet presque impossible, même en comptant sur une large mobilisation des indignés.

Le 2 novembre, les manifestants avaient réussi à bloquer brièvement le port d’Oakland, le cinquième des Etats-Unis en terme d’activité, avant d’être délogés par la police.

Syndicats divisés

Bien implantés dans cette ville de Californie, les indignés devraient à nouveau la prendre pour cible. Pourraient s’ajouter des mouvements coordonnés à Los Angeles, Long Beach, Portland, Seattle, Anchorage, mais également Tacoma en Floride et Houston au Texas.

«Le but de cette journée est de fermer le port par une action de masse», a expliqué Mike King, étudiant qui sert d’officier de liaison avec la presse à Oakland.

Pour l’instant, la police garde le silence sur les mesures qu’elle entend prendre pour contenir les manifestants. Elle ne révèle pas non plus si elle a reçu des consignes d’interventions qui pourraient se traduire par des affrontements.

Le port d’Oakland mène une campagne de relations publiques pour tenter de dissuader les manifestants, tandis que deux des plus importants syndicats sont divisés sur le sujet. L’International Longshore and Warehouse Union est opposé au blocus tandis le syndicat Teamsters y est favorable.

Publié dans Monde

Commenter cet article