Egypte : Nouveaux affrontements, dizaine de morts, la colere gronde... 02.02.12

Publié le par printempsdespeuples44

La pression a a nouveau explose, hier soir, sans prevenir.

Alors que Le Caire etait plutot calme apres la confrontation de la veille devant le Parlement de nombreux-ses cairotes s'etaient installe-es en fin d'apres-midi devant leur poste de television (ou au cafe), pour regarder le match de foot opposant El-Ahly, la populaire equipe du Caire, a El-Masry, equipe de Port-Said (une ville sur le canal de Suez).

Le match se deroulait avec une forte presence policiere, de nombreuses forces anti-emeutes etant stationnees a l'interieur du stade.

Apres une premiere mi-temps remportee par El-Ahly, les "ultras" de Port-Said, bien echauffes, tentent de sortir des tribunes pour envahir le stade, mais sont repousses par d'autre supporters et des membres de l'equipe, alors que les flics ne bronchent pas. La tension est palpable, et la seconde mi-temps commence avec quelques minutes de retard.

A la fin de celle-ci, alors qu'il ne reste plus que 2 min de prolongations a jouer, et alors que El-Masry mene desormais 3 a 1, la tension explose, et des centaines de supporters Port-Saidis descendent dans le stade, courant apres les joueurs de El-Ahly, qui cherchent refuge derriere les bataillons de police, qui ne bougent toujours pas.

 

Des lors, le stade est transforme en champ de bataille, entre les centaines de supporters locaux d'El-Masry, qui avaient prevenu depuis 2 jorus via Facebook qu'ils avaient l'intention d'en decoudre, et le millier d'"ahlawys" qui avaient fait le deplacement. Inutile de preciser que les forces de l'ordre ne feront rien pour essayer de calmer la situation.

Pendant plusieurs heures, de violents affrontements vont ainsi avoir lieu, faisant officiellement, au matin du 02 fevrier, 81 morts, 1800 blesses et un certain nombre de personnes dont on est sans nouvelles.

Tout ca pour un match de foot?

 

Au Caire, la colere et l'incomprehension dominent. De nombreux groupes se forment spontanement, et se dirigent vers le siege du Club El-Ahly, sur l'ile de El-Gezirah. La, plusieurs centaines de supporters, notamment rejoints par des supporters du club concurrent mais neanmoins voisin de Zamalek (un peu comme si des supporters du PSG et de l'OM se regroupaient!), tres excites, hesitent sur la conduite a tenir: partir en manif? aller a tahrir? aller a Port-Said?

 

Pendant ce temps-la, a Maspero, ou l'occupation de la place devant la television nationale se poursuit depuis plusieurs jours, des "gros bras", soi-disant "de la securite de Tahrir", ordonnent aux occupant-es de demonter le campement, et de demenager place Tahrir, "pour des raisons de securite". Impossible d'avoir plus d'informations sur les raisons de ce demenagement, ni sur l'identite de ces personnes, qui n'aiment en tout cas pas etre filmees...

 

Un peu plus tard, sur Tahrir donc, une groupe de manifestants s'est reuni, et decide de partir en cortege vers la gare Ramses, pour accueillir les personnes de retour de Port-Said. Vers 1h du mat', la toute nouvelle et flamboyante gare est donc investie par une foule bruyante et excitee, qui, en attendant le retour des supporters ahlawys, scandent des slogans anti-regimes.

 

Car au cours de la soiree, la dimension politique de la situation a pris le pas sur la gueguerre entre supporters de foot de clubs concurrents. En effet, ni l'armee au pouvoir, ni le gouvernement, ni la police, ne sont intervenu-es pour separer les 2 camps, tout comme la veille devant le Parlement. De plus, il ne serait pas vraiment anodin que cette bataille (une heure apres, un autre match opposant l'autre equipe cairote de Zamalek a Ismailia, autre ville du Canal, s'est deroulee dans le calme) ait oppose les supporters de El-Ahly (litteralement "le peuple"), tres presents durant la revolution et tous les moments de contestation, a ceux de Port-Said, dont la population est reputee plus fidele au regime de Moubarak...

Ou comment, en temps de revolution, le foot prend une dimension hautement politique!

 

 

PS: aujourdhui, jeudi 02 fevrier, les supporters des 2 clubs de foot de la capitale egyptienne se sont donnes rendez-vous devant le ministere de l'interieur, actuellemt plusieurs marches sont en cours, il y a une forte probabilite que cela tourne a l'affrontement violent...        

 

 le blog de nicoducaire

 

Affrontement entre policiers et manifestants au Caire : 388 blessés

LE CAIRE (Xinhua) - Au moins 388 personnes ont été blessées lors des heurts entre forces de sécurité égyptiennes et manifestants survenus jeudi soir près du siège du ministère de l'Intérieur dans le centre du Caire, a rapporté la télévision publique

Les forces de sécurité ont utilisé du gaz lacrymogène pour tenir à distance des supporters de football venus se joindre à d' autres manifestants pour exprimer leur solidarité avec les familles des victimes, et pour empêcher cette foule d'atteindre le bâtiment.

La manifestation a eu lieu au lendemain des émeutes entre supporters des équipes de football du Al-Masry Club et du Al-Ahly Club après le match à Port-Saïd, qui ont fait 74 morts et des centaines de blessés dans la nuit du mercredi.

Pour les manifestants, les policiers étaient responsables de la tragédie de Port-Saïd car ils avaint laissé entrer dans le stade des fans avec des briques et des couteaux.

Le Premier ministre égyptien Kamal al-Ganzouri a limogé jeudi le gouverneur de Port-Saïd Mohamed Abdel Hashem. Le chef de sécurité de la province, Essam Samak, et le conseil d' administration de la Fédération d'Égypte de football ont également été congédiés.

Lors d'une session d'urgence de l'Assemblée populaire consacrée à ces émeutes sportives meurtrières, M. Ganzouri a présenté ses condoléances à tout le peuple égyptien pour cet incident, déclarant qu'il assumait la responsabilité politique de cette violence.

Selon la télévision publique, des affrontements entre manifestants et policiers ont aussi eu lieu dans la région de Suez le même jour.

Le Conseil suprême des forces armées, au pouvoir, a annoncé un deuil de trois jours, de jeudi à samedi, à la mémoire des victimes de la tragédie de Port-Saïd.

Hussein Tantawi, chef du Conseil suprême, a ordonné la formation d'une commission pour ouvrir une enquête sur l'incident, affirmant que la police devait être responsable de la sécurité des matches.

Vendredi, un grand rassemblement aura lieu au Caire.

 

 

altAdel Imam a été condamné par le tribunal du Caire à trois mois de prison , pour "diffamation envers l'islam" dans des rôles qu'il a joués à l'écran comme à la scène .. Adel Imam, l'un des plus célèbres comédiens du monde arabe, a indiqué avoir été condamné par contumace après avoir fait l'objet de poursuites par Asran Mansour, un avocat proche des islamistes.

"Je vais faire appel de la sentence", a-t-il déclaré. "Certaines personnes cherchant la gloire m'ont intenté un procès pour certaines de mes prestations qu'elles considèrent comme insultantes pour l'islam, et cela n'est évidemment pas vrai", a-t-il ajouté.

vieux de 71 ans, il a affirmé que parmi les oeuvres incriminées figurent le célèbre film Al-Irhabi (Le Terroriste).

Publié dans Egypte

Commenter cet article